L’évaluation de l’écriture des élèves de l’immersion

10 01 2013

Image

Joseph Dicks est directeur de l’Institut de recherche en langues secondes du Canada (IRL2C)et professeur titulaire dans la Faculté d’éducation de l’Université du Nouveau-Brunswick. Chantal Lafargue et Allan Roy travaillent en tant qu’associés à la faculté à l’IRL2C au sein de la Faculté de l’éducation de l’UNB.

Bonne année 2013!

Nous sommes heureux d’avoir cette occasion de dialoguer avec vous au sujet d’un thème qui nous tient à cœur : l’évaluation de l’écriture des élèves de l’immersion française. Dans ce bref billet d’amorce de discussion, nous vous expliquons pourquoi nous avons entrepris le développement du Référentiel des compétences à l’écrit en immersion pour l’ACPI. Ensuite, nous vous demanderons votre avis par rapport à vos expériences avec l’évaluation de l’écriture.

Comme équipe de chercheurs et d’enseignants-chercheurs à l’Institut de recherche en langues secondes du Canada, nous nous sommes penchés sur la question de comment décrire l’écriture des élèves de l’immersion et, pour ce faire, nous avons consulté les écrits scientifiques à cet égard. De plus, pendant plusieurs années, nous nous sommes engagés dans des projets avec des communautés d’apprentissage professionnel aux niveaux élémentaire, intermédiaire et secondaire au Nouveau-Brunswick afin de découvrir les pratiques exemplaires en écriture.

Nous avons collaboré avec les enseignants d’immersion pour documenter ces pratiques et nous avons développé le modèle ÉCRI (Écriture Cohérente et Raisonnée en Immersion) ainsi qu’une série de DVD et de formations pour les enseignants désirant améliorer leur pratique en enseignement de l’écriture. Le modèle est ancré dans une approche de littératie équilibrée selon laquelle toutes les compétences langagières se complémentent. Nous avons aussi fait de la recherche dans le domaine du portfolio des langues basé sur le Cadre commun de référence pour les langues grâce à notre travail action-recherche au niveau secondaire et notre implication avec le développement d’un portfolio canadien des langues pour enseignants de français langue seconde. Ces expériences avec l’évaluation des compétences langagières et l’autoévaluation au service de l’apprentissage en particulier nous ont permis de mieux comprendre l’importance d’avoir des attentes claires ainsi que d’impliquer les élèves dans le processus de révision et d’évaluation de leurs textes.

C’est en travaillant en collaboration avec les enseignants que nous avons entrepris des discussions très intéressantes et parfois passionnées au sujet de la complexité de l’enseignement et de l’évaluation des textes écrits par nos élèves en immersion. C’est pour cela que nous étions très motivés à entreprendre le développement du Référentiel qui est un outil pour aider les enseignants à donner des pistes aux apprenants comment améliorer leurs textes. Lors de nos sessions de mise à l’essai dans l’ouest, le centre et l’est du Canada et lors du congrès de l’ACPI à Montréal en octobre dernier, les enseignants ont partagé des questions au sujet de l’écriture comme :

Comment puis-je soutenir mes élèves en difficulté et mes élèves « forts » en écriture en même temps? Est-ce possible de cibler mon enseignement pour répondre à leurs besoins?

Comment est-ce que je peux venir en aide à un élève qui est plus « fort » dans un élément (trait) d’écriture, mais « faible » dans l’ensemble des traits?

Est-ce qu’un élément (trait) d’écriture est plus important qu’un autre dans un texte écrit par un élève de français langue seconde?

Et, vous, quelles sont vos expériences avec l’enseignement de l’écriture avec vos élèves? Parlez-nous-en!

Au plaisir de vous lire dans les semaines à venir!

Dr. Joseph Dicks, Chantal Lafargue, Allan Roy

Publicités

Actions

Information

2 responses

18 01 2013
Français

Bonjour à vous trois,

Dans le Référentiel, vous indiquez qu’il respecte le Cadre européen commun de références pour les langues. Je suis enseignant de 2e année. Je n’ai pas reçu de formation pour le DELF ni sur le CECR. Est-ce que je pourrai me servir de cet outil?

Aussi, vous mentionnez qu’ impliquer les élèves dans le processus de révision et d’évaluation de leurs textes va affecter leur réussite scolaire. Pourriez-vous préciser davantage?

François

22 01 2013
Chantal Lafargue

Bonjour François,

Vous n’êtes pas seul à vous poser cette question surement, puisque le CECR et le DELF sont relativement nouveaux au Canada, surtout dans le système scolaire. Voici quelques précisions:

Le CECR, ou le Cadre européen commun de référence pour les langues s’agit d’un continuum basé sur les 5 compétences langagières, soit l’écriture, la lecture, l’écoute, et l’interaction et la production orale. Le cadre se compose de six niveaux de difficulté: A1, A2, B1, B2, C1, C2 et est élaboré à partir d’une recherche scientifique fondée sur des consultations auprès d’experts et maintenant le barème est reconnu par les états membres du Conseil de l’Europe. Le cadre est un outil de référence pour donner un point de repère et un langage commun aux chercheurs, enseignants et apprenants peu importe la langue.

Le DELF, le diplôme d’études en langue française est, “délivré par le ministère français de l’Éducation nationale, pour certifier les compétences en français des candidats étrangers et des Français originaires d’un pays non francophone et non titulaires d’un diplôme de l’enseignement secondaire ou supérieur public français” (Centre international d’études pédagogiques). Donc, il s’agit d’une évaluation ponctuelle et sommative du niveau. Ce test existe depuis bien longtemps avant l’apparition du CECR en 2001 et donc un travail de concordance a été effectué afin d’aligner le CECR avec le DELF. Le DELF correspond aux niveaux A1-B2 et un test nommé DALF (A = approfondi) est pour les niveaux C1-C2. Il existe plusieurs diplômes qui ciblent les enfants, adolescents/adultes et professionnels. Pour plus de renseignements, voici un lien : http://www.ciep.fr/delfdalf/index.php

Vous pourrez apprendre davantage sur le DELF au Canada en lisant l’étude récente de Larry Vandergift pour l’ACPI.

Donc ceci dit, oui, le Référentiel s’informe du CECR puisque nous voulions aligner nos descripteurs avec ce document reconnu; mais vous n’avez pas besoin d’être formé en CECR ni en DELF pour vous en servir puisqu’il s’agit d’un outil d’évaluation au service de l’apprentissage.

Votre deuxième question porte plutôt sur l’évaluation formative (au service de l’apprentissage) puisqu’impliquer l’apprenant dans le processus de l’évaluation de ses écrits encourage l’apprenant à réfléchir à et se responsabiliser pour son cheminement. Selon Drummond, (1994) « Quand l’évaluation est faite dans l’intérêt des enfants, elle améliore leur capacité à voir et à comprendre leur apprentissage par eux-mêmes, à le juger par eux-mêmes et à agir en conséquence. » Aussi, selon les recherches, les effets de l’évaluation au service de l’apprentissage sont de 4-5 fois plus grands que les effets de réduction du nombre d’élèves en classe. De plus, toute la classe en bénéficie; les plus gros gains chez les élèves en difficulté (Black & Wiliam, 1998).

Voici six stratégies (Davies, 2007) pour vos élèves de la 2e année en vous servant du Référentiel:

1. Impliquer les élèves dans l’établissement et l’utilisation des critères
2. Inciter les élèves à réfléchir aux critères
3. Augmenter les sources de rétroactions descriptives et spécifiques
4. Aider les élèves à se fixer des objectifs
5. Faire participer les élèves à la collecte de preuves d’apprentissage correspondant aux normes
6. Demander aux élèves de présenter des preuves de leur apprentissage correspondant aux normes

Merci de nous avoir posé la question, François. Nous espérons que le Référentiel vous sera utile pour encadrer vos interactions au service de l’apprentissage.
Cordialement,
Chantal, Allan et Joe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :